• La climatisation dans les établissements accueillant des personnes âgées.

    La climatisation dans les établissements accueillant des personnes âgées n'est pas «la première solution à adopter pour éviter les effets sanitaires de vagues de chaleur», estime l'Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse) dans un récent rapport (1). «Un bon usage des ouvrants (portes, fenêtres et volets), une bonne isolation ainsi que l'utilisation des pièces naturellement rafraîchies doivent être mis en oeuvre de manière prioritaire.»


    Car les salles climatisées ne sont pas sans conséquences pour la santé du quatrième âge : «Le risque sanitaire est d'ordre infectieux, ORL ou respiratoire, surtout chez les personnes aux défenses amoindries, avec le développement de virus ou de bactéries initialement présents dans les voies respiratoires», note le document qui insiste sur la nécessité d'«un entretien permanent des installations». De toute façon, la climatisation ne permet pas de faire l'économie de personnels compétents : «Afin de prévenir tout choc thermique, il est nécessaire de prévoir un accompagnement des personnes âgées».

     

    (1) «Impacts sanitaires et énergétiques des installations de climatisation»